Retour sur le concept des plages dynamiques en Europe. Un concept imaginé à… Biarritz

Photo : facebook Guillaume Barucq

Biarritz, dont le nom est internationalement synonyme de surf, a prouvé durant cette crise du COVID19 (qui n’est pas complètement terminée au passage), qu’elle pouvait être innovante sur les thématiques de la santé (crise sanitaire) et de l’Océan.

L’élaboration du concept de plages dynamiques en a été la preuve !

Au départ, peu de monde croyait aux plages dynamiques !

Il était même un peu seul Guillaume Barucq, surfeur, médecin et adjoint à l’environnement, quand le 14 avril 2020, après avoir étudié les mesures de plage dynamique en Australie, il lance un premier appel sur les réseaux sociaux.

L’appel trouvera son lot de détracteurs, ayant en tête les images de la Grande Plage recouverte de serviettes et de parasols durant les été précédents, mais aussi et surtout un élan national, avec plusieurs députés, maires et citoyens qui approuvent cette idée de réouverture des plages avant le 2 juin ! La Fédération Française de Surf ainsi que d’autres fédérations de sports nautiques emboîteront le pas !

Mais la plage dynamique à Biarritz n’est pas qu’un concept, c’est aussi des mesures fortes qui ont permis de la rendre possible. Des barrières le long des plages, des sens de circulation, des horaires d’accès et de fermeture et un dispositif humain avec notamment les MNS, mobilisés depuis le 16 mai.

Un dispositif qui a fini par convaincre le premier ministre d’accepter le concept dès le 11 mai. Biarritz finira par ouvrir ses plages le samedi 16 mai !