Effet du confinement : les nouveaux mégots ont quasiment disparu autour de la Grande Plage de Biarritz

Pour celles et ceux qui ont la chance de pouvoir se rendre autour de la Grande Plage de Biarritz, dans le cadre des sorties autorisées, il suffit de regarder le sol pour constater des effets du confinement.

Ainsi le retour de la laisse de mer est visible sur le sable, ou encore l’absence de mégots ou de déchets en tout genre sur les espaces publics est nettement perceptible.

Les mégots mettent 2 à 5 ans pour se détruire !

En moins de deux mois, les mégots n’ont pas pour autant disparu. Soit la pluie les a emportés par ruissellement jusque dans l’Océan (ce qui a pour effet de polluer l’eau), soit ils ont été ramassés (nettoyage des rues), soit ils continuent de se décomposer. Mais l’apport de nouveaux mégots dans ce secteur de la grande plage est quant à lui en très nette diminution !