Biarritz : les plages fermées à travers l’Histoire

Biarritz, comme le reste de la France, est confinée en raison du COVID-19. Et sa situation littorale entraîne des mesures particulières avec la fermeture des plages et des spots de surf. Mais ce n’est pas la première fois que Biarritz connait une telle situation de plages fermées. Petit retour dans l’Histoire !

Août 2019 : Le G7

Il y a moins d’un an, en août 2019, certaines plages de Biarritz étaient interdites, comme la Grande Plage et le Miramar. Concernant la Côte des Basques, elle n’était accessible qu’aux personnes munies d’un badge.

2003 – La marée noire du Prestige

Le 13 novembre 2002, le pétrolier Prestige coule au large des côtes de Galice au nord-ouest de l’Espagne. Les arrivées de fioul touchent le littoral basque au premier semestre 2003, entraînant des interdictions d’accès aux plages et aux spots de surf. Les plages seront finalement ouvertes pour la saison estivale 2003 malgré la présence de fioul dans l’eau.

Pendant les tempêtes et les épisodes de submersion…

Pendant les tempêtes, et face au risque de vague submersion, les plages peuvent être interdites pendant plusieurs jours.

… Et après les tempêtes !

Photo : dégâts après la tempête Christine en mars 2014

Durant les tempêtes le littoral est interdit d’accès. Mais les plages peuvent le rester ensuite en cas de dégâts.

Le risque d’éboulement des falaises

Des accès sont interdits en permanence en raison du risque d’éboulement des falaises. C’est le cas de la plage Bernain, au nord de Biarritz et au pied du Phare, mais aussi du promenoir à marée haute entre la Côte des basques et la plage de Marbella.

Les plages fermées pour pollution

A la suite d’orage entraînant des déversements, les plages sont fermées. Des situations qui peuvent durer entre quelques heures à plusieurs jours.

Arrivée de méduses

Photo : arrivée de méduses en 2013

Certaines années, les méduses prolifèrent entraînant des fermetures temporaires de la baignade.

Et aussi….

Échouage d’animaux (baleines, phoques) ou de bateaux, comme le 20 novembre 1996 avec le « Frans Hals ». Nous n’avons pas retrouvé d’information concernant la fermeture de plages durant la seconde guerre mondiale, mais il est possible que ce fusse la cas.