Pollutions, réchauffement climatique… La faune et la flore sous pression !

Photo : une tortue morte sur la plage de Biarritz – 24 novembre 2019. L’autopsie permettra de révéler l’origine du décès.

Dauphins, requins, oiseaux, phoques, poissons ou encore tortues. Nombreux sont les animaux retrouvés échoués sur les plages, en grande difficulté voire décédés.

Si la mort naturelle a toujours fait partie du cycle de la vie, les animaux sont malheureusement de plus en plus confrontés aux pollutions, qu’elles soient chimiques, bactériologiques, plastiques. Mais également aux conséquences du réchauffement climatique. Sans oublier la surpêche.

On retrouve ainsi des animaux noyés dans des filets de pêche, étouffés ou intoxiqués par des déchets, malades, épuisés par les tempêtes.

On n’en parle moins, mais la flore est elle aussi impactée par ces phénomènes, ce qui finit par avoir des conséquences sur la chaîne alimentaire toute entière, dont nous faisons partie.

Bref, tout va bien…